Les zines en vente sur le shop

Avec Johan Massez au scénario, 3 zines de 12 pages pour 5€.

J-21

Pourquoi est-ce que ce mois de novembre est toujours aussi naze ? Fais moche, fais froid et on ordinateur meurt. Ou comment se faire instantanément court-circuiter de sa vie numérique. Alors on oublie pour un temps tous ses mails et on pense que la vie c’est aussi les gens hors de l’écran. Mais allons, je vais vite me dépêcher d’oublier ce moment de ma petite histoire et — essayer — de voir décembre en rose.

Parce que ce mois-ci il se passe pas mal de choses.

Ça fait quelques jours que je turbine sur un projet au titre changeant, au nombre de pages fluctuant et grandissant, mais j’y crois à mort. Je cherche toujours un titre et un éditeur, mais je garde ces surprises pour plus tard.

En décembre je change d’atelier et ça, ça promet. Je suis toujours avec Pierre Maurel, Max de Radiguès, Sylvain Savoia, mais aussi Noémie Marsilly et quelques collègues néerlandophones dessinateurs dont je parlerai sans doute un de ces jours.

En décembre je vous promet le numéro 8 de nu. Il est dessiné, j’attends juste de pouvoir passer chez un photocopieur.

En décembre j’irai en Suisse pour célébrer ma nomination au prix Toepffer à Genève, en compagnie d’Alex Baladi et d’Ibn al Rabin.